Grand dessin portrait de femme
Germaine Tortel - des témoignages
L’art de la pensée, de la sensibilité, de la curiosité intellectuelle »
Rien alors ne me préparait à ce que j’allais découvrir ce jour-là, mais également par la suite. »

Aujourd’hui comme hier l’œuvre Germaine Tortel interpelle dans des milieux très différents : éducation, art, culture, psychologie, philosophie, …

Vous trouverez ici quelques uns de ces nombreux témoignages.

Préface

Vous allez entrer dans l'univers de Germaine Tortel. Mieux, vous allez entrer dans une démarche pédagogique exceptionnelle oú se nouent, avec un bonheur pour particulier, l'attention à l'enfant et l'exigence à son égard, le travail sur les grands textes de notre culture et la créativité personnelle, l'expression du plus intime et la recherche du plus universel. Mieux encore : vous allez entrer dans le monde même de l'enfance, à mille lieues de toutes les régressions infantiles, loin de toutes les caricatures. Dans un monde qui refuse que l'enfant soit réduit à ses caprices, son expression à la reproduction de clichés, sa parole à l'imitation des adultes. Vous allez entrer dans un monde où l'enfant est accompagné pour donner le meilleur de lui-même. Dans un monde où le travail individuel et collectif produit des miracles. Dans un monde où il faut retenir son souffle, tant la beauté vous émeut, tant la peinture vous fascine. (lire l'article complet)

Philippe Mérieu, spécialiste de la pédagogie
Préface du CDRom « Se construire par les langages
dès l’école maternelle »

Réflexions d'une institutrice, nouvelle venue dans le groupe

Depuis janvier, beaucoup de pensées affectueuses m’ont habitée, avec cette impression profonde de connaître déjà certaines formes de la sensibilité des membres du groupe, avant même que le langage ne les confirme.
Je disais récemment que c’est émouvant de sentir dans tout son être un espace de partage avec vous, centré sur l’essentiel. Je découvre progressivement avec vous et les lectures de Germaine Tortel l’art de la pensée, de la sensibilité, de la curiosité intellectuelle, du respect de l’humain… qui se relient de manière incessante, comme une spirale sans fin, et je sens l’intuition de cette quête que je m’étais formulée depuis longtemps dans ma vie.
L’écoute des proches, des enfants et un intérêt profond pour leur être, leurs questionnements, a été un fil rouge dans ma vie. Je ne pensais pas encore qu’avec cette rencontre, je tiendrais dans mes mains la confiance en une forme d’approche de travail continue auprès des enfants. (lire l'article complet)

Corinne SOUCHE, professeur des écoles,
école élémentaire, extrait d’une lettre

Sur le chemin de Germaine Tortel

En juin 2009, 9 rue Franc-Nohain, 13e arrondissement de Paris : avec Claude Ponti (Président fondateur du Muz), Aline Hébert-Matray (Déléguée générale du Muz) et Anne Dupin (marraine du Muz), nous avions rendez-vous avec Paulette Clad, Andrée Makédonsky et Esther Garbownik au Centre de documentation de l’Association Germaine Tortel.
Le Muz, Musée des œuvres des enfants sur Internet, n’avait pas encore ouvert. Avant la date d’inauguration du 18 novembre 2009, l’équipe était en quête d’œuvres qui viendraient enrichir les salles virtuelles de ce musée entièrement dédié aux créations des enfants. Il aura fallu du temps, cinq années précisément, pour que l’idée merveilleusement folle de l’auteur illustrateur bien inspiré, Claude Ponti, se transforme en projet et que le Muz dessine sur la toile du net les contours de ses premiers espaces. (lire l'article complet)

Anne JOSSE, chargée de communication
Partenariat-administration du Muz

© 2012 | Mentions légales | Plan du site | Privé